0:00 / 0:00

Novembre 2019

Brussels Airlines dit adieu aux journaux papier

  • Émissions
  • Déchets
Logo of Brussels Airlines

Le secteur aéronautique est sans cesse à la recherche de nouvelles façons de réduire son empreinte écologique. Pour les compagnies aériennes, ce sont les émissions de CO2 qui en sont le principal composant. Si elles veulent réduire ces émissions, elles devront diminuer leur consommation de carburant. Pour y parvenir, elles remplacent les appareils désuets par des modèles plus économes en énergie, mais éliminent également le poids superflu. En effet, moins un avion est lourd, moins il consommera de carburant. Et les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Une réalité que Brussels Airlines a parfaitement compris. Depuis le 27 octobre, les passagers de notre transporteur national ne reçoivent plus de journal papier à bord, mais peuvent télécharger une version numérique de leur quotidien préféré.

Brussels Airlines opère 250 vols chaque jour, ce qui représente 2 600 000 journaux par an. En supprimant les journaux papier, la compagnie transportera 115 tonnes de moins par an. Soit une économie en carburant d’environ 11 tonnes de kérosène et une réduction des émissions de CO2 de 35 tonnes. Une décision qui permet également de réduire l'abattage des arbres.

Un bon point pour l’environnement et le budget. Tout le monde y gagne!

 

2 600 000 Icon par an
transporté Icon par an
-11 tonnes
kérosène
Icon
Icon   -35 tonnes

We use cookies on our site. By using the website you agree with this.

X